Présentation finale du workshop « L’écriture photographique » 2018-2019

O KIDEMONAS

Maria Sarafi

Des souvenirs d’enfance et de l’adolescence ont inspiré ce projet: un corps enfermé dans un corset, un esprit piégé par des décisions imposées, mais aussi la volonté d’être libre, d’explorer, de découvrir le corps. La peau et la colonne vertébrale sont utilisés comme moyen d’exprimer la solitude, la douleur, le silence, l’innocence, la beauté, le désir …

La photographe nous guide à travers l’univers intime d’une femme, coincée dans un endroit clos, dans un quotidien précis, dans un corset mental imposé par l’extérieur ou par soi-même, mais qui a envie de s’échapper, de ressentir, de rêver.

– Le corset orthopédique pour le traitement des problèmes de la colonne vertébrale.
– Le parent naturel ou toute autre personne qui par la loi s’engage à prendre soin et à surveiller un mineur ou une personne sans autorité.
– (métaphoriquement) La personne qui s’engage à protéger quelqu’un d’autre mais impose en réalité sa volonté.